Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée : 10 243 ; décès en mer : 418

Posted: 
03/02/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, 10 243 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer pendant les deux premiers mois de 2018, dont un peu plus de 50 pourcent en Italie et le reste réparti de manière égale entre la Grèce et l’Espagne. A la même date en 2017, ils étaient 17 438 à aborder les côtes européennes.

A cette même époque en février 2016, ils étaient déjà 116 005, soit quelque 100 000 de plus qu’en 2018 et 2017.

Christine Petré, de l’OIM en Libye, a signalé jeudi que l’OIM a aidé 3 730 migrants vulnérables à rentrer chez eux dans 26 pays cette année. Cette semaine, le programme d’aide au retour humanitaire volontaire de l’OIM a supervisé trois vols - deux charters et un commercial - permettant à 315 migrants de retourner au Mali, au Bénin et au Niger.

Olivia Headon, de l’OIM, a ajouté que mercredi soir, 102 migrants - a priori des Marocains, des Algériens, des Somaliens et des Erythréens - ont été rapatriés sur les côtes de Zouara par les garde-côtes libyens. Le groupe comprenait un enfant, sept femmes et 94 hommes. L’équipe médicale de l’OIM a fourni une aide médicale d’urgence aux personnes atteintes de brûlures chimiques et de gale.

D’après Kelly Namia, de l’OIM à Athènes, entre le 25 et le 27 février, les garde-côtes helléniques ont informé l’OIM d’au moins deux incidents ayant nécessité des opérations de recherche et de sauvetage au large des îles de Lesbos et de Samos. Les garde-côtes ont secouru 83 migrants et les ont transférés vers ces mêmes îles.

Ces derniers rescapés, et 34 autres arrivés à Kos et à Leros, portent le nombre total d’arrivées par la mer en territoire grec à 2 653 au 27 février, soit en moyenne 45 personnes par jour.

Cette année, Ana Dodveska de l’OIM en Espagne, fait état de 2 306 hommes, femmes et enfants secourus dans les eaux de la Méditerranée occidentale au 1er mars (voir tableaux ci-dessous).

Flavio Di Giacomo, de l’OIM à Rome, a rapporté lundi que d’après les chiffres du Ministère de l’intérieur, 5 247 migrants sont arrivés en Italie par la mer cette année, soit moitié moins que l’an dernier à la même période, lorsque 13 446 hommes, femmes et enfants avaient été amenés en Italie après avoir été secourus dans les eaux au large de l’Afrique. Le total de ces deux derniers mois est le plus faible recensé par l’OIM depuis 2014 (voir tableau ci-dessous). 

Au cours des deux derniers mois, dans la Méditerranée, 418 migrants seraient morts, contre 485 à la même période l’an dernier. Plus récemment, quatre décès ont été enregistrés sur l’itinéraire de la Méditerranée occidentale entre l’Afrique du Nord et l’Espagne, portant à 102 le nombre de décès sur cet itinéraire. C’est plus de deux fois le total enregistré à la même date en 2017, lorsque l’OIM avait enregistré 41 décès en Méditerranée occidentale.

Le 21 février, le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) a découvert les corps d’un homme et d’une femme à quelque 25 miles marins au nord de la plage de Béni-Saf, à Ain-Témouchent, en Algérie. Le corps d’un jeune homme a été retrouvé à La Línea de la Concepción, près de Cadiz, en Espagne, le 25 février. Le lendemain, cinq migrants ont été secourus d’un bateau au large de Cadiz par l’agence de secours maritimes espagnole Salvamento Marítimo. Malheureusement, l’un des rescapés est mort d’un arrêt cardiaque en arrivant au port de Tarifa.

A travers le monde, le MMP fait état de 666 décès de migrants en 2018, contre 963 à la même période l’an dernier.

Outre ces décès en Méditerranée, le MMP a déclaré qu’à la frontière irako-turque, six migrants sont morts de froid alors qu’ils tentaient de se rendre en Turquie depuis la région du Kurdistan en traversant la rivière Mergasur le 27 février. Cinq d’entre eux, quatre enfants et une femme, sont morts du côté iraquien de la frontière tandis qu’un corps a été retrouvé par les autorités turques.

Trois migrants ont perdu la vie à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique : le 27 février, trois migrants se sont noyés en tentant de traverser le Rio Bravo près de Peidras Negras à Coahuila, au Mexique. En Amérique du Sud, deux adolescents clandestins sont tombés d’un avion quittant l’Equateur pour New York le 26 février. Les deux garçons, âgés de 16 et 17 ans, étaient des cousins d’une province située à l’extérieur de Guayaquil. Ils s’étaient cachés dans le train d’atterrissage et sont probablement tombés lors du décollage, d’après les autorités locales.

Les données du MMP sont compilées par le personnel de l’OIM mais proviennent de sources diverses, dont certaines ne sont pas officielles. Pour en savoir plus sur la collecte de données sur les migrants disparus, cliquez ici (en anglais).

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée : ici

Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe   
Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int  

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int    
Mircea Mocanu, OIM Roumanie, Tel :  +40212115657, Email : mmocanu@iom.int   
Dimitrios Tsagalas, OIM Chypre, Tel : + 22 77 22 70 ; E-mail : dtsagalas@iom.int   
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int 
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int   
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int     
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int    
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int  
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel :  +216 28 78 78 05, Mobile : +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int