La reconstruction est nécessaire à mesure que les Iraquiens déplacés rentrent chez eux

Posted: 
02/20/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies

Koweït - Alors que s’est récemment achevé le Sommet international des donateurs pour la reconstruction de l’Iraq au Koweït, l’OIM a signalé que les déplacés internes en Iraq continuent de rentrer chez eux par milliers.

D’après le dernier rapport de la Matrice de suivi des déplacements (DTM) de l’OIM, en date du 31 janvier 2018, plus de 3,3 millions d’Iraquiens sont retournés dans leur lieu d’origine, tandis que 2,5 millions continuent d’être déplacés. Les nouveaux chiffres de l’OIM montrent que les mouvements de retour sont toujours en cours - en janvier, 125 000 retours ont été identifiés - principalement vers les quatre gouvernorats de Ninive, de Salah-al-Din, de Kirkuk et d’al-Anbar.

Depuis le début de la crise en 2014, avec de nombreuses régions d’Iraq centrale sous le contrôle de l’EI puis le conflit qui s’en est suivi pour reprendre ces régions, près de 6 millions d’Iraquiens ont été déplacés. Leurs communautés ont connu une dévastation généralisée et d’importants dégâts.

En janvier 2018, pour la première fois depuis plus de trois ans, le nombre d’Iraquiens de retour chez eux dépasse celui des déplacés internes. Ces trois dernières années, le gouvernorat d’Al-ânbar a accueilli le plus grand nombre de déplacés de retour, grâce à l’amélioration de la sécurité, à la réhabilitation des services et à la reconstruction des infrastructures.

Toujours en janvier 2018, les trois gouvernorats faisant état des plus grandes baisses du nombre de déplacés internes sont Ninive (- 6 pourcent), Bagdad (- 12 pourcent) et Al-ânbar (- 17 pourcent). A eux trois, ils représentent près des deux tiers de cette baisse au niveau national (plus de 145 000 personnes). Parmi les 2,47 millions de déplacés restants en Iraq, seulement la moitié (51 pourcent) seraient hébergés dans des logements privés et plus d’un quart (26 pourcent) vivraient toujours dans des camps.

Bien que le gouvernorat de Ninive représente les deux tiers (près de 84 000) des habitants de retour identifiés en janvier, l’OIM précise que toutes les personnes de retour dans la ville de Mossoul y restent.

En raison du manque de sécurité, de services et de moyens de subsistance à l’ouest de Mossoul, environ 600 familles sont retournées au camp d’Haj Ali en janvier.

Les Iraquiens de retour vivant dans des abris de fortune, notamment dans des installations informelles et des bâtiments à l’abandon, sont concentrés dans quatre gouvernorats : Diyala (21 500 personnes), Salah al-Din (12 400), Ninive (7 500) et Kirkuk (800). Le besoin urgent de reconstruction rapide en Iraq pour contribuer à la réintégration des déplacés internes dans leur lieu d’origine a également fait l’objet de débats lors de la récente Conférence internationale pour la reconstruction de l’Iraq organisé au Koweït la semaine dernière.

Tandis que l’Iraq entre dans sa phase de relèvement après trois années de conflit, nous devons garder à l’esprit que la reconstruction réelle du pays ne reposera pas uniquement sur la reconstruction des infrastructures », a déclaré Gerard Waite, chef de mission de l’OIM en Iraq. « Un soutien spécialisé à tous ceux qui ont survécu au conflit sera également nécessaire, en plus de la reconstruction des infrastructures. »

Lors de la conférence an Koweït, les Nations Unies ont lancé un Programme de relèvement et de résilience de deux ans, auquel participe l’OIM, en vue d’aider le gouvernement iraquien à répondre aux multiples besoins de reconstruction dans le pays. Le Secrétaire général des Nations Unies a parlé du Programme dans sa déclaration lors de la conférence. 

En partenariat avec le gouvernement d’Iraq, l’OIM en Iraq se centre sur l’aide au relèvement dans les zones de retour. Cette aide comprend des centres d’information communautaire mobiles, des projets d’infrastructures légères, la rénovation des habitations, le renforcement des installations de santé, la distribution de trousses de secours et une aide à la production de moyens de subsistance.

Pour plus d’informations sur le déplacement en Iraq, rendez-vous sur le portail de l’OIM en Iraq : http://iraqdtm.iom.int

Le dernier rapport de la DTM, contenant des données au 31 janvier, est disponible ici : http://iraqdtm.iom.int/LastDTMRound/Round88_Report_English_2018_January_31_IOM_DTM.pdf 

Pour plus d’informations, veuillez contacter Sandra Black, OIM Iraq, Tel : +964 751 234 2550, Email : sblack@iom.int

  • IOM reports that thousands of Iraqi internally displaced persons (IDPs) continue to return home. © IOM