L’OIM au Zimbabwe organise des commémorations à l’occasion de la Journée internationale des migrants

Posted: 
12/15/17
Themes: 
Capacity Building, International Migrants Day

Harare — Cette semaine (12/12), l’OIM au Zimbabwe a organisé des commémorations à l’occasion de la Journée internationale des migrants à Harare pour mettre à l’honneur la contribution des migrants dans les pays d’origine et de destination et pour sensibiliser au respect des droits fondamentaux et des libertés de tous les migrants.

Des représentants des ministère gouvernementaux, des organisations de la société civile, de la diaspora zimbabwéenne, des membres de la diaspora de retour, les médias et le grand public ont participé à l’événement.

Parmi les activités de l’événement figuraient des témoignages de membres de la diaspora zimbabwéenne et la projection d’un film sur la migration, When I’m There, qui s’est suivie d’un débat mené par trois intervenants ayant une grande expérience de la diaspora.

Les messages clés transmis par les témoignages et le film concernaient les contributions des migrants au développement des pays d’origine et d’accueil ; les défis vécus par les migrants en transit, dans les pays d’accueil et lors de leur retour chez eux ; la connexion intrinsèque des migrants avec leurs racines et l’importance des droits des migrants indépendamment de leur statut.

Des appels ont été lancés lors de l’événement pour trouver une approche « pangouvernementale » et une solution ferme en vue de lutter contre les moteurs néfastes de la migration, comme par exemple les économies peu performantes et les changements climatiques, afin que les personnes puissent migrer par choix et non par nécessité.

S’exprimant lors des commémorations, l’Ambassadeur Hamadziripi, directeur du Ministère des affaires étrangères, a réitéré que le Zimbabwe participait aux dialogues dans la région et à l’étranger afin de favoriser la coopération et la collaboration pour gérer les réalités complexes associées à la migration.

Lily Sanya, chef de mission de l’OIM au Zimbabwe, a souligné qu’en raison de la mondialisation et des avancées technologiques, la migration était désormais une réalité qui va durer. « La migration n’est pas seulement inévitable et nécessaire mais aussi souhaitable », a-t-elle précisé. « Il est donc impératif pour les gouvernements de mettre en place un cadre de gouvernance des migrations qui garantisse que la migration soit bien gérée et que les droits des migrants, qui sont en fait des droits fondamentaux de l’homme, soient respectés », a-t-elle ajouté.

S’adressant aux participants lors des commémorations, le Secrétaire permanent du Ministère du service public, du travail et de la protection sociale, Ngoni Masoka, a déclaré : « le gouvernement du Zimbabwe appelle à renouveler l’engagement mondial à l’égard de la détresse des migrants car nous sommes convaincus que le cadre des droits de l’homme, souvent oublié dans le discours sur la migration, doit être la pièce centrale de l’impact mondial envisagé sur la migration. »

L’événement s’est achevé par l’observation d’une veillée aux chandelles pour se souvenir des migrants qui ont perdu la vie ou qui ont disparu en tentant d’atteindre un lieu sûr après de dangereux périples à travers les mers et les déserts cette année.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Gideon Madera, OIM Zimbabwe, Tel : +263 4 704285 ; Email : gmadera@iom.int