L’OIM déplore l’attaque au Nigéria qui a coûté la vie à deux membres de son personnel.

Posted: 
03/02/18

Genève. L’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a appris, hier (1er mars), à environ 17h10, heure locale, que des membres de Boko Haram armés de fusils automatiques, d’un lance-grenade et d’un camion armé d’une mitrailleuse, ont attaqué la base militaire de Rann, dans l’Etat de Borno, avec une puissance de feu supérieure à la base. A Rann se trouve également un camp de déplacés internes.

Notre personnel rapporte qu’au cours de l’incident, trois soldats, quatre policiers et trois travailleurs humanitaires ont été tués et trois autres ont été blessés.

Parmi les victimes se trouvent deux membres de l’OIM sur le terrain.

« Nous sommes choqués et attristés par l’assassinat de nos collègues lors d’une attaque perpétrée par Boko Haram au nord-est du Nigéria hier soir. Ils étaient des exemples en matière d’aide aux civils déplacés. Ils nous manqueront », a déclaré Mohammed Abdiker, Directeur des opérations d’urgence de l’OIM.