Remarques, « La diversité de la migration et l’universalité de la musique » - Concert de bienfaisance de l’Orchestre des Nations Unies en faveur de l’OIM

Date Publish: 
Saturday, March 25, 2017 - 15:30
Speaker: 
William Lacy Swing, Directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations
Location: 
Genève

Mesdames et Messieurs,

Chers collègues,

Introduction

  • Quel honneur, quelle joie de vous voir tous ici ce soir pour soutenir ce concert de bienfaisance !
  • Nous sommes tous unis pour les migrants – 70 musiciens de 20 nationalités, unis avec nous pour les migrants.
  • Merci infiniment de votre soutien.

C’est un honneur et un immense plaisir pour moi et nous tous à l’OIM d’être parmi vous ce soir. Quoi de plus beau, pour saluer l’arrivée du printemps, que ces œuvres grandioses de Beethoven et de Tchaïkovski – œuvres classiques interprétées par l’Orchestre des Nations Unies dont la renommée internationale n’est plus à faire !

Malheureusement, dans beaucoup de régions du monde, nombreux sont ceux qui ne connaissent pas la paix et la sécurité dont nous jouissons à Genève. Environ 65 millions de personnes ont dû fuir leur foyer en raison d’événements d’origine humaine ou de catastrophes naturelles. Ces personnes comptent parmi celles que l’OIM aide grâce aux activités humanitaires et de développement qu’elle mène avec le concours de ses organisations partenaires, dont un grand nombre sont représentées ici, dans cette salle. Je suis particulièrement heureux de constater que, désormais, l’OIM compte l’Orchestre des Nations Unies parmi ses nouveaux partenaires humanitaires.

L’Orchestre des Nations Unies avait été créé dans le but de contribuer aux efforts humanitaires grâce aux fonds levés au profit d’organisations humanitaires telles que l’OIM. Pour ce concert, l’OIM et l’Orchestre des Nations Unies ont décidé de soutenir les migrants vulnérables touchés par la crise migratoire en Méditerranée, en particulier les femmes, les enfants et les mineurs non accompagnés. Le produit de la vente des billets servira intégralement à financer des activités de soutien psychosocial de l’OIM destinées à promouvoir, à protéger et à favoriser le bien-être de migrants qui ont réussi à traverser la Méditerranée mais qui ont besoin d’un soutien communautaire.

Merci à vous tous pour votre solidarité avec nos frères et sœurs migrants.

Dans cette brève introduction à notre soirée musicale, je voudrais insister sur trois valeurs essentielles incarnées par ce concert :

  1. L’universalité
  2. La diversité
  3. L’harmonie

1. L’universalité

Nous vivons aujourd’hui à une époque troublée et agitée, souvent focalisée sur les sources de division et de clivage. Nous observons avec tristesse les niveaux sans précédent atteints par la migration forcée, les multiples conflits armés, neuf de l’Afrique de l’Ouest jusqu’à l’Asie, l’hostilité envers les migrants et la xénophobie, et l’exploitation des peurs et des angoisses de la population, cependant que le courage et le leadership politiques se font rares.

C’est pourquoi, aujourd’hui, plus que jamais, nous devons nous préoccuper de ce qui nous unit.

La musique est un langage universel. La musique nous permet de communiquer par-delà toutes les frontières culturelles et linguistiques. La musique est une caractéristique universelle de l’expérience humaine. --

La musique nous fait prendre conscience d’une expérience humaine commune, d’une expérience partagée par près de 250 millions de migrants internationaux et environ 750 millions de migrants internes. Autrement dit, sur les sept milliards de personnes qui peuplent notre planète, un milliard sont des migrants – soit une personne sur sept ! Si nous ne sommes pas nous-mêmes des migrants, je suis certain que nous connaissons tous quelqu’un, dans notre famille ou parmi nos connaissances, qui est un migrant.

Cette soirée est l’occasion de saisir l’universalité de cette expérience et la diversité sociale et culturelle qui l’accompagne – ce qui m’amène à mon deuxième point.

2. La diversité

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est de plus en plus interconnecté, toujours plus globalisé et inévitablement diversifié – car c’est un monde qui bouge.

La diversité qu’engendrent les migrations enrichit et dynamise les sociétés. La diversité stimule la croissance et la créativité. C’est pourquoi, loin de la rejeter, nous devrions, comme le considère l’OIM, l’accepter. Faut‑il rappeler que des grands compositeurs étaient aussi de grands migrants ? Chopin avait de profondes racines en Pologne, mais il a composé une grande partie de son œuvre en France. Et c’est en Angleterre que le génie de Haendel, né en Allemagne, s’est pleinement épanoui.

L’Orchestre des Nations Unies, qui est composé de 70 musiciens originaires de vingt pays, illustre à la perfection la diversité qu’on observe aujourd’hui dans nos communautés. Vous tous qui êtes ici ce soir êtes la preuve vivante de la belle diversité que la migration peut offrir à une société, quelle qu’elle soit.

La paix et l’harmonie sont un élément essentiel d’une société diversifiée – ce qui m’amène à mon dernier point :

3. L’harmonie

À l’image d’un orchestre bien dirigé, où toutes sortes d’instruments et de musiciens différents produisent ensemble des sons harmonieux, la plupart des grandes villes du monde – y compris Genève – sont des lieux d’interaction où des personnes d’horizons très divers apprennent à vivre ensemble dans l’harmonie.

L’Orchestre des Nations Unies est un excellent symbole de l’harmonie qui peut naître de la diversité. C’est un symbole vivant, qui devrait être une source d’inspiration pour nous tous.

Conclusion

La migration est un phénomène qui existe depuis toujours. Aujourd’hui, elle est une tendance de fond de ce siècle. La migration n’est pas un problème à résoudre, mais bien plutôt une réalité humaine à gérer car la migration est inévitable, nécessaire et souhaitable – quand elle est bien gérée.

Certains migrants ont besoin d’aide et de protection. D’autres – et ils sont nombreux – non. En 2016, l’OIM a aidé et soutenu 21 million de migrants; et l’OIM continuera d’offrir aide et assistance à ceux qui en ont besoin, en étroite collaboration avec ses 166 États Membres. Notre objectif est de maximiser les avantages de la migration tout en réduisant les risques qui y sont associés.

Avant de conclure, je tiens à remercier ceux qui ont rendu ce concert possible :

  • L’Orchestre des Nations Unies, par l’intermédiaire de sa Présidente et cofondatrice, Mme Martine Coppens, et le Chef et directeur artistique de l’Orchestre, M. Antoine Marguier ;
  • Nos solistes, Camille et Julie Berthollet, et Mélodie Zhao ;
  • La Ville de Genève ;
  • Nos généreux donateurs et sponsors, dont les contributions ont rendu cette soirée possible ;
  • Et, surtout, merci à vous tous qui êtes venus pour cette soirée de musique soutenir la cause des migrants.  
Speaker Type: