Amérique du Sud

Bureau régional de l’OIM pour l’Amérique du Sud

Créé en juillet 2011, le Bureau régional de l’OIM pour l’Amérique du Sud, anciennement appelé Mission à fonctions régionales pour le Cône Sud, se trouve à Buenos Aires (Argentine).

Par l’intermédiaire de ses bureaux dans la région, il apporte un appui aux gouvernements en matière d’élaboration de politiques et d’autres mesures concernant la migration en réponse aux besoins des migrants.

En outre, il appuie et oriente toutes les activités menées par les bureaux de l’OIM dans la région.

Contexte migratoire régional

La dynamique migratoire en Amérique du Sud a toujours été caractérisée par des schémas intra‑ et extrarégionaux. Ces dernières années, les migrations intrarégionales se sont accrues et constituent aujourd’hui la tendance dominante.

Les mouvements intrarégionaux ont essentiellement pour destination des pays du Cône Sud, à savoir l’Argentine, le Chili et le Brésil. Ces pays attirent le plus grand nombre de migrants dans la région qui, pour la plupart, sont originaires des pays andins et du Paraguay. Ces processus migratoires sont alimentés par les disparités concernant les possibilités de travail et les perspectives économiques.

L’émigration de ressortissants de pays d’Amérique du Sud vers l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada) et vers l’Europe (principalement l’Espagne et l’Italie) constitue un autre schéma migratoire.

Le troisième schéma concerne l’immigration extrarégionale. Ces dernières années, le nombre d’immigrants originaires d’autres régions qui s’installent en Amérique du Sud a fortement augmenté. Ils sont de plus en plus nombreux à venir de pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale, des Caraïbes et d’Europe.

Enfin, l’Amérique du Sud accueille un grand nombre de migrants de retour de pays développés. Ces retours s’expliquent sans doute par la crise de l’emploi et de la sécurité sociale qui touche les principaux pays de destination européens depuis quelques années. Plusieurs gouvernements de la région proposent des programmes de retour qui comprennent une aide au retour et à la réintégration pour leurs ressortissants.

La traite d’êtres humains et le trafic illicite de migrants sont aussi des problèmes qui continuent de toucher des pays de la région.