Arrivées de migrants en Europe par la Méditerranée en 2018 : 5 502 ; décès en mer : 213

Posted: 
01/30/18
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Missing Migrants, Refugee and Asylum Issues

Genève - D’après l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, en date du 28 janvier, 5 502 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer en 2018. A la même date en 2017, ils étaient 5 288 à aborder les côtes européennes. Environ 58 pourcent sont arrivés en Italie et le reste est réparti entre l’Espagne (22 pourcent) et la Grèce (20 pourcent).

D’après les informations communiquées par l’OIM à Rome lundi (29 janvier), 965 migrants ont été secourus en mer pendant le week-end par des navires de sauvetage italiens et internationaux, et certains étaient toujours en cours de rapatriement à terre lundi soir (et ne sont dont pas inclus dans le tableau ci-dessus).

Lors d’une opération de sauvetage, le navire de l’ONG Aquarius (SoS Méditerranée) a repêché deux corps mais les migrants pourraient être plus nombreux à avoir perdu la vie. L’Aquarius arrivera probablement dans l’un des ports de Sicile mardi. 

L’OIM en Italie a également communiqué les statistiques du Ministère italien de l’intérieur dressant la liste des 11 principales nationalités des quelque 120 000 migrants irréguliers arrivés d’Afrique du Nord en 2017. Parmi les cinq principaux pays d’origine - Nigéria, Guinée, Côte-d’Ivoire, Bangladesh et Mali - seul un pays, le Bangladesh, a enregistré davantage d’arrivées irrégulières sur cet itinéraire par rapport à 2016. Parmi les autres - Erythrée, Soudan, Tunisie, Maroc, Sénégal et Gambie - seuls la Tunisie et le Maroc montrent des augmentations par rapport à l’année précédente (voir tableau ci-dessous). 

Olivia Headon, de l’OIM en Libye, a signalé que samedi (27 janvier), l’OIM a fourni une aide médicale d’urgence à cinq migrants qui ont été renvoyés vers les côtes libyennes alors qu’ils tentaient d’entreprendre la traversée de la mer Méditerranée vers l’Italie. Au total, 86 migrants, dont 62 hommes, 15 femmes et neuf enfants, faisaient partie du groupe. L’OIM effectue le suivi de ces cas pour évaluer le type d’aide dont ils ont besoin en termes de protection et pour les aider à retourner dans leur pays d’origine s’ils le souhaitent. Olivia Headon a fait état, lundi soir, d’une autre opération de sauvetage en cours, sans donner davantage de précisions.

Kelly Namia, de l’OIM à Athènes, a signalé, lundi, qu’entre le 25 et le 27 janvier, les garde-côtes helléniques ont rapporté la survenue d’au moins deux incidents nécessitant des opérations de recherche et de sauvetage au large de l’île de Lesbos. Les garde-côtes ont secouru 113 migrants.

Plus de 200 migrants sont entrés en Grèce par la mer vendredi et samedi derniers. Cependant, le nombre total d’arrivées cette année poursuit la tendance qui a débuté en 2017, lorsque les arrivées de migrants le long de la Méditerranée orientale étaient à leur plus bas de ces quatre dernières années. Les 1 089 arrivées en Grèce cette année après 27 jours sont similaires à celles recensées l’an dernier. Le contraste avec l’année 2016, année durant laquelle 67 415 migrants irréguliers sont arrivés en un seul mois, est toutefois saisissant (voir tableau ci-dessous).

Ana Dodevska, de l’OIM en Espagne, a fait état de 1 453 arrivées maritimes et terrestres de migrants irréguliers pendant les 29 premiers jours du mois, dont 216 enregistrées dans l’enclave africaine de Melilla.

Depuis le dernier rapport de l’OIM vendredi (26 janvier), le Projet de l’OIM sur les migrants disparus (MMP) a ajouté sept décès supplémentaires dans la Méditerranée, portant le nombre total ce mois-ci à 213. A cette même date en janvier dernier, l’OIM avait signalé les décès de 251 migrants. Les décès de deux femmes ont été enregistrés dans la Méditerranée centrale samedi, faisant deux orphelins. D’après ce rapport, les migrants, dont plusieurs enfants et un bébé de 18 mois, étaient déjà tombés par-dessus bord lorsque les sauveteurs sont arrivés sur les lieux du drame, indiquant que de nouvelles victimes seront probablement à déplorer dans les prochains jours. Dans la Méditerranée occidentale, les corps de deux migrants - un homme et une femme - ont été repêchés après le naufrage de leur bateau au large des côtes de Mostaganem, en Algérie. 

A travers le monde, le MMP a recensé 361 décès de migrants à ce jour cette année (voir tableau ci-dessous). Dans les Amériques, un bus qui rapatriait des migrants du Mexique au Honduras, est tombé dans le Rio Hondo, au Guatemala, jeudi dernier (25 janvier), faisant au moins une victime hondurienne et blessant au moins 20 autres personnes. Vendredi, un homme s’est noyé en tentant de traverser à la nage la frontière entre Tijuana et les Etats-Unis. Il s’agit du onzième décès enregistré à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique pour le mois de janvier (voir tableau ci-dessous).

Dernière infographie mise à jour pour la Méditerranée : ici

 Pour consulter les dernières données sur les arrivées et les décès de migrants en Méditerranée, rendez-vous sur : http://migration.iom.int/europe   

Pour en savoir plus sur le Projet sur les migrants disparus : http://missingmigrants.iom.int  

 Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Joel Millman, OIM Genève, Tel : +41.79.103-8720, Email : jmillman@iom.int    
Mircea Mocanu, OIM Roumanie, Tel :  +40212115657, Email : mmocanu@iom.int   
Dimitrios Tsagalas, OIM Chypre, Tel : + 22 77 22 70 ; E-mail : dtsagalas@iom.int   
Flavio Di Giacomo, OIM Italie, Tel : +39 347 089 8996, Email : fdigiacomo@iom.int 
Hicham Hasnaoui, OIM Maroc, Tel : + 212 5 37 65 28 81, Email : hhasnaoui@iom.int   
Kelly Namia, OIM Grèce, Tel : +30 210 9919040, +30 210 9912174, Email : knamia@iom.int     
Julia Black, OIM GMDAC à Berlin, Tel : +49 30 278 778 27, Email : jblack@iom.int
Christine Petré, OIM Libye Tel :  +216 29 240 448, Email : chpetre@iom.int    
Ana Dodevska, OIM Espagne, Tel : +34 91 445 7116, Email : ADODEVSKA@iom.int  
Myriam Chabbi, OIM Tunisie, Tel :  +216 28 78 78 05, Mobile : +216 71 860 312 Ext. 109, Email : mchabbi@iom.int