« La migration est une question urbaine » déclare le Directeur général de l’OIM lors du Forum mondial des mairies sur la mobilité humaine, la migration et le développement

Posted: 
06/27/17
Themes: 
International and Regional Cooperation, Migration and Development

Germany – Lors d’une réunion organisée cette semaine (26-27 juin) à Berlin dans le cadre du 4ème Forum mondial des mairies sur la mobilité humaine, la migration et le développement, William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM, demandera aux délégués de « rester connectés les uns aux autres et de continuer à considérer les migrants et leurs communautés comme des acteurs clés des efforts visant à bâtir des sociétés solidaires et prospères. »

Le Directeur général de l’Organisme des Nations Unies chargé des migrations insistera sur trois points lors de son discours de clôture de la conférence de deux jours :

  1. La migration est essentiellement une question urbaine.
  2. La migration vers les villes comporte à la fois des défis et des possibilités.
  3. Les partenariats et le partage de bonnes pratiques sont la solution pour avancer.

Le Directeur général Swing rappellera aux délégués que la migration est responsable d’une bonne partie de l’urbanisation à travers la planète, rendant les villes plus hétérogènes et reliant les communautés à l’intérieur et au-delà des frontières. Il expliquera que, d’après des estimations prudentes, au moins les trois quarts des migrants vivent en ville et que près d’un migrant sur cinq vit dans les 20 plus grandes villes du monde, notamment Sydney, Londres et New York, où les migrants représentent dans chacune de ces villes plus d’un tiers de la population.

« Nous devons mieux connecter les politiques et pratiques innovantes développées par les villes disposant d’un plus grand nombre d’outils et de pratiques de gestion des migrations. Cela contribuerait grandement à enrichir notre façon de gérer les migrations. Les autorités locales sont en première ligne de la gestion des migrations. Elles font face à des défis croissants et tirent profit d’opportunités grandissantes. »

Le Directeur général de l’OIM expliquera également que l’intensification de la migration à grande échelle vers les centres urbains est inévitable en raison de la situation démographique mondiale, notamment le vieillissement des sociétés des pays les plus riches qui attirent des migrants venus de pays où la croissance économique est lente et inégale. Il fera remarquer que cette tendance est observée à travers les régions des économies croissantes et pas seulement dans les régions confrontées à des crises humanitaires en raison de la violence et des catastrophes naturelles.

Cette dernière réunion du Forum mondial des mairies sur la mobilité humaine, la migration et le développement a été présidée par le Maire de Berlin, Michael Muller, et organisée par l’OIM et ses partenaires de l’UNITAR, de l’Initiative conjointe pour la migration et le développement, la Banque mondiale et l’Agence suisse pour le développement et la coopération. Elle comprenait des groupes composés de maires et d’autres représentants de près de 50 des plus grandes villes du monde.

Le Directeur général de l’OIM rappellera aux délégués les progrès déjà accomplis à travers les continents en matière d’intégration de nouvelles communautés dans des grandes villes. Il mettra en évidence les cadres et outils désormais disponibles pour aider les autorités locales à devenir des partenaires actifs de la gestion des migrations grâce aux nombreuses initiatives de l’OIM. Le Cadre de gouvernance des migrations (MiGOF) en est un exemple. Il s’agit d’un cadre approprié utilisé par les autorités locales par l’intermédiaire du MiGOF, un outil élaboré par l’OIM qui peut être utilisé pour faciliter les consultations et les consensus entre divers niveaux de gouvernement et d’autres partenaires.

« Nous devons reconnaître le rôle positif des migrants dans les villes et les zones urbaines. Les migrants ne profitent pas seulement des avantages que les villes ont à offrir. Ils participent et contribuent activement au développement des villes. Les migrants du monde entier sont des fournisseurs de services précieux mais ils sont bien plus que cela : ils renforcent la résilience de leurs communautés d’accueil, ils sont des agents du développement local et des ambassadeurs mondiaux des atouts socioculturels de la ville. Ils sont reconnus pour leur disposition à prendre des risques et pour leur esprit et leur capacité d’entreprise. »

Pour plus d’informations, veuillez contacter Joel Millman, OIM à Berlin, Tel : +41 79 103 8720, Email : jmillman@iom.int