Le Directeur général de l’OIM et la PM du Bangladesh discutent de l’aide humanitaire pour les personnes fuyant le Myanmar lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies

Posted: 
09/22/17
Themes: 
Humanitarian Emergencies, Refugee and Asylum Issues

New York – Mercredi (20/09), le Directeur général de l’OIM, William Lacy Swing, et la Première Ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, se sont rencontrés lors de l’Assemblée Générale des Nations Unies à New York pour discuter de l’aide humanitaire à apporter aux milliers de personnes fuyant la violence au Myanmar.

Le Bangladesh, qui accueille déjà environ 300 000 réfugiés, avait accueilli 74 000 personnes après un incident en octobre 2016 et 429 000 autres qui ont fui la violence dans l’Etat birman de Rakhine, le 25 août.

Depuis 2013, l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, a été mandatée par le gouvernement du Bangladesh pour diriger les interventions humanitaires à Cox’s Bazar. En collaboration avec le gouvernement et les partenaires humanitaires, l’OIM répond aux besoins des plus vulnérables tout en continuant à fournir une aide à la population Rohingya qui vivait déjà au Bangladesh avant la récente éruption de violence. Pendant la réunion, la Première Ministère Hasina a réitéré le soutien total de son gouvernement à l’OIM dans la coordination des interventions, par l’intermédiaire du Groupe de coordination intersectorielle.

Des établissements humains et des sites de fortune non officiels, qui ont émergé ces dernières semaines après un afflux sans précédent de réfugiés, accueillent un grand nombre de réfugiés qui n’ont accès à presque aucun service. Les interventions d’urgence dans ces installations sont actuellement renforcées pour répondre à leurs besoins de santé, de sûreté et de sécurité, mais les besoins dépassent largement la capacité actuelle dans le pays. Les femmes et les enfants sont majoritaires, ils portent le poids du conflit et l’intervention humanitaire est adaptée à leurs besoins spécifiques.

La Première Ministre a fait remarquer que l’accès à un abri sûr et décent, à la santé et à l’éducation était la principale priorité de l’aide de son gouvernement aux nouveaux arrivants. Par le biais d’un partenariat avec le gouvernement, l’OIM fournit des abris d’urgence, de l’eau, des services d’assainissement et d’autres articles essentiels, qui restent vitaux tant que les fortes pluies continuent de tomber.

L’OIM procède également à la planification du nouveau site de déplacement temporaire sur le terrain alloué par le gouvernement près du camp de fortune de Kutupalong, et renforce la capacité de gestion des sites dans les camps de fortunes nouveaux et existants.

Le gouvernement a attribué 400 millions de Takas (environ 4,8 millions de dollars) pour la construction de routes d’accès, de routes internes et de systèmes de canalisation par l’armée. Depuis la fin août, plus de 242 latrines d’urgence ont été installées par l’OIM à travers les sites afin d’améliorer les services sanitaires. En raison du manque d’eaux souterraines, l’OIM continue d’acheminer 72 000 litres d’eau potable par jour dans des endroits ciblés.

Le gouvernement du Bangladesh a notamment mobilisé des professionnels de la santé pour fournir des soins, les forces armées pour acheminer les marchandises depuis l’aéroport de Chittagong vers Cox’s Bazar et le personnel de l’administration locale pour distribuer des repas tous prêts à 100 000 personnes par jour.

Ces trois dernières semaines, l’OIM a fourni des services de santé primaire et d’urgence à plus de 18 000 nouveaux arrivants et 9 500 autres des populations Rohingyas et des communautés d’accueil. 64 bébés sont nés et l’OIM a fourni des services d’orientation à 226 autres patients. Ces services ont été fournis par 12 équipes de l’OIM depuis les établissements de soins publics à Ukhiya et à Teknaf, ainsi que par trois équipes médicales mobiles de l’OIM qui dispensent des soins de santé primaire dans trois installations de fortune.

Une clinique située près du camp de fortune de Kutupalong et le nouveau site commencent à examiner des patients tandis que la construction finale est en cours. L’OIM, l’Organisation mondiale de la santé et leurs partenaires réaliseront une campagne de vaccination ciblant 150 000 enfants dans les prochains jours. L’OMS déploie déjà des activités de vaccination et de surveillance.

« Les besoins sont énormes et la Première Ministre Hasina, son gouvernement et le peuple du Bangladesh sont très généreux non seulement dans le cas de cette urgence humanitaire mais également depuis plusieurs générations qui ont aidé des personnes entrées dans le pays depuis le Myanmar pendant des décennies », a déclaré le Directeur général Swing après sa rencontre avec la Première Ministre. « Le nouveau terrain alloué par le gouvernement aux nouveaux arrivants aidera grandement à lutter contre la surpopulation, qui rend les gens qui ont déjà assez souffert, vulnérables aux maladies, aux violences sexuelles et aux pressions psychologiques, entre autres. La Première Ministre a demandé à tous les ministères et organismes concernés d’œuvrer main dans la main avec la communauté humanitaire pour aider à atteindre tous les Rohingyas aussi rapidement que possible. »

L’OIM a mis en place des mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes et contre la traite, tout en travaillant avec des personnes extrêmement vulnérables pour s’assurer qu’elles obtiennent l’aide appropriée, notamment des services psychosociaux et médicaux. Les premiers intervenants ont été formés à identifier et gérer les cas vulnérables nécessitant une protection. Pour mettre à disposition des espaces sûrs aux personnes à travers les sites de déplacement, un accord avec une ONG partenaire a été signé. 440 kits d’hygiène personnelle spécialement conçus pour répondre aux besoins des femmes et des filles ont également été distribués aux nouveaux arrivants. Des centres de services d’informations d’urgence ont été rendus opérationnels dans les sites de déplacement à Shamlapur, Balukhali, Leda, Kutupalong, Moiner Ghona et Unchiprang. Des informations sur les secours d’urgence sont diffusées dans ces centres.

Cette réunion bilatérale a eu lieu un jour après la participation des deux protagonistes à une réunion de haut niveau organisée par l’Organisation de la coopération islamique sur l’aggravation de la crise dans l’Etat de Rakhine, au nord du Myanmar. Compte tenu des besoins croissants des plus de 800 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh, l’OIM appelle les Etats membres des Nations Unies présents à l’Assemblée Générale à soutenir les interventions d’urgence interorganisations.

Pour plus d’informations sur l’appel actuel de l’OIM, rendez-vous ici (en anglais).

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Peppi Siddiq à Dhaka, Tel : +8801755568894, Email : pksiddiq@iom.int
Chris Lom à Cox’s Bazar, Tel. +8801733335221, Email : clom@iom.int
Olivia Headon à Genève, Tel : +41794035365, Email : oheadon@iom.int
Leonard Doyle à New York, Tel : +41792857123, Email : ldoyle@iom.int

  • IOM staff providing emergency and primary healthcare services to the Rohingya and host populations. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017

     
  • IOM staff responding to the needs of the most vulnerable new arrivals in Bangladesh. Photo: UN Migration Agency (IOM) 2017