Partenariats OIM-OSC

L’OIM et les organisations de la société civile (OSC) coopèrent sur toutes sortes de questions de migration à l’échelle mondiale, régionale, nationale et locale. Les organisations de la société civile partenaires de l’OIM sont, notamment :

  • Des organisations non gouvernementales (ONG) ;
  • Des groupes militants ;
  • Des organisations de migrants ;
  • Des syndicats et/ou des associations professionnelles ;
  • Des organisations de médias ;
  • Des instituts de recherche et des universités ; et
  • Des fondations philanthropiques.

L’OIM est attachée à des relations durables et mutuellement avantageuses avec les OSC, fondées sur des synergies dans les domaines politiques et opérationnels de la migration, dans l’intérêt de tous. Souvent, les OSC ont des liens étroits avec les communautés dans lesquelles elles travaillent, ce qui leur permet de compléter et de renforcer la portée des efforts déployés par l’OIM. La coopération entre l’OIM et les OSC peut, lorsque celles-ci sont nationales ou locales, favoriser l’adhésion pleine et entière des communautés locales aux programmes de l’OIM et la durabilité de ces derniers.

Plus de 1 6001 OSC collaborent avec l’OIM  à la conception et à la mise en œuvre de projets très divers : recherche, sensibilisation, défense, formation et renforcement des capacités nationales, aide aux migrants, y compris fourniture de soins de santé, et autres services relevant de l’aide humanitaire, du relèvement précoce et du développement dans le monde entier.

Les OSC ont la possibilité de demander le statut d’observateur aux sessions du Conseil de l’OIM, qui est accordé en application des critères d’admissibilité usuels. Le statut d’observateur leur permet de participer aux sessions annuelles du Conseil, qui réunissent des responsables des questions de migration des 166 Etats Membres de l’OIM, des 8 Etats observateurs et des organisations intergouvernementales et non gouvernementales ayant le statut d’observateur2. Les ateliers d’intersession annuels du Dialogue international sur la migration (IDM) de l’OIM et l’IDM organisé dans le cadre des sessions du Conseil offrent aux OSC la possibilité de participer à des échanges sur des questions de politique générale avec les Etats Membres de l’OIM, des organismes des Nations Unies ainsi que des organisations intergouvernementales et internationales.

En outre, l’OIM est engagée dans le Forum mondial sur la migration et le développement (FMMD), une enceinte pilotée par les Etats qui a élaboré son propre programme concernant la société civile – les Journées de la société civile, auxquelles participe l’OIM en même temps que les OSC.

Par ailleurs, en tant que membre de l’équipe de pays des Nations Unies, l’OIM est associée à l’approche sectorielle et à d’autres initiatives du Comité permanent interorganisations (IASC) visant à améliorer l’aide humanitaire, qui bénéficient d’une coopération étroite avec les OSC.

Pour faciliter la réflexion à long terme sur les moyens d’améliorer ces diverses formes d’interaction et de coopération entre l’OIM et les OSC, l’OIM organise des consultations annuelles et régionales avec les organisations de la société civile.


  1. Cette estimation est fondée sur les résultats de l’inventaire mondial OIM‑OSC de 2012. 
  2. Au 1er octobre 2012, 49 organisations de la société civile et plusieurs organisations intergouvernementales avaient le statut d’observateur.